MFE
Startseite > Finanzen
Europa

Un Conseil des Ministres sarrois à Strasbourg

Von Newsmagazin Saarland • Ministerium für Finanzen und Europa

La Sarre et la Région Grand Est renforcent leur coopération transfrontalière comme région de référence franco-allemande

51 Views 07.11.2018

Lors d’un Conseil des Ministres dédié aux questions franco-allemandes et à la coopération transfrontalière, le gouvernement du Land de Sarre a échangé sur les relations particulières qu’il entretient avec ses voisins français, mardi, 6 novembre 2018.  

La journée a débuté par une rencontre bilatérale entre Tobias Hans, Ministre-Président du Land de Sarre, et Jean Rottner, Président de la Région Grand Est. Cet entretien a illustré que les priorités communes des deux territoires en tant que moteurs des relations franco-allemandes dans la région frontalière doivent être promues davantage. Les deux élus ont signé un courrier commun sur leurs attentes concrètes concernant le nouveau Traité de l’Élysée. M. Rottner soumettra ce courrier à Emmanuel Macron, Président de la République française, lors du déplacement de ce dernier dans la Région Grand Est. Jean Rottner et Tobias Hans ont également signé une résolution commune visant à améliorer les connexions ferroviaires transfrontalières entre le Land de Sarre et la Région Grand Est.   

Ensuite, le Président Rottner a échangé avec l’ensemble du gouvernement sarrois sur l’approfondissement de la coopération transfrontalière concrète. Nicole Muller-Becker, Vice-Présidente en charge du développement du multilinguisme et de la coopération transfrontalière, François Werner, Vice-Président en charge de la recherche, David Valence, Vice-Président en charge des transports, ainsi que d’autres représentants du Conseil régional ont également assisté à la rencontre. Celle-ci a été marquée par la relation de longue date et pleine de confiance qu’entretiennent les deux territoires. Ainsi, les deux régions ont décidé de coordonner étroitement leur engagement au sein du Sommet de la Grande Région dont le Land de Sarre assurera la présidence entre 2019 et 2020, suivi directement par la Région Grand Est. Il est prévu de baser les actions sur une approche participative et ainsi de permettre aux citoyens de s’impliquer dans le développement vers un espace de vie européen. De plus, la représentation commune à Bruxelles des deux territoires est censée permettre d’augmenter la visibilité de la Grande Région en tant que vraie région européenne concernant le programme INTERREG à partir de 2020, la promotion d’un nouvel instrument juridique pour les régions frontalières (ecbm) et le développement de l’Université de la Grande Région au sein de l’espace universitaire européen.   

Peter Strobel, Ministre des Finances, des Affaires européennes et de la Justice, qui assurera, aux côtés de Tobias Hans, la présidence sarroise du Sommet de la Grande Région, a déclaré : « Je me réjouis de ce dynamisme commun et de la volonté politique de la Région Grand Est et du Land de Sarre d’agir ensemble au sein du Sommet de la Grande Région. Depuis toujours, nous, les régions frontalières franco-allemandes, avons œuvré en faveur de l’intégration européenne et nous continuerons sur cette lancée. A ces fins, nous comptons coordonner davantage nos actions et nous engager ensemble à Paris et Berlin. »   

Suite aux échanges avec les élus de la Région Grand Est, le Conseil des Ministres sarrois a décidé de renforcer son profil transfrontalier de manière ciblée. Dans cette optique, il est prévu d’examiner une possible adhésion du Land de Sarre à l’Organisation Internationale de la Francophonie, de maintenir le Bureau de la Sarre á Paris après une phase pilote réussie et de hisser le drapeau français devant les institutions publiques lors de la Journée franco-allemande le 22 janvier. De plus, le Land de Sarre compte examiner tous ses nouveaux actes juridiques concernant leurs conséquences sur la coopération avec la France et le Luxembourg afin d’éviter des incompatibilités et la création d’obstacles juridiques.  

Le gouvernement a également décidé de renforcer la coopération avec le Barreau de Paris pour la formation des jeunes juristes sarrois. Une enquête sera menée sur la possibilité de mettre en place des chambres civiles francophones auprès des tribunaux sarrois. Au niveau de l’apprentissage, de nouvelles formations franco-allemandes seront créées dans les domaines de l’hôtellerie et de la restauration, du bâtiment, de l’énergie et des systèmes informatiques afin de pérenniser les bonnes expériences de la formation professionnelle en alternance franco-allemande.

« Les nombreux résultats concrets de ce premier Conseil des Ministres à Strasbourg illustrent les relations étroites que nous entretenons avec la Région Grand Est et avec nos partenaires de coopération français et au sein du Sommet de la Grande Région. Nous comptons développer ensemble tous ces progrès. Nous avons également posé la question de l’avenir de notre coopération avec nos départements voisins de la Moselle et de Meurthe-et-Moselle, dans le contexte de la fusion prévue des deux départements alsaciens. Le Président Rottner a annoncé l’adoption d’une stratégie de toute la Région Grand Est en faveur de l’Europe qui distinguera le Land de Sarre comme un ami fidèle et un partenaire indispensable », conclut Peter Strobel.     

Schlagworte